Groupe Spéléologique Corrèze

14 mars 2017

Rééquipement de l' entrée du puits des jonquilles

IMG_20170205_105638926_resize_resize

IMG_20170205_125353433_resize_resize

IMG_20170205_125402157_resize_resize

IMG_20170205_125410813_resize_resize

IMG_20170205_132138143_resize_resize

Posté par CHANCO à 23:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Entrainement Spéléo Secours à AUBAZINE (2)

SS33

SS34

SS40

SS42

SS43

Posté par CHANCO à 23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Entrainement Spéléo Secours à AUBAZINE

Quelques photos souvenir 

SS44

SS45

SS85

SS100

SS110

Posté par CHANCO à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avril 2014

La Grottesque

Pendant le nettoyage grottesque, la cuisson grottesque a déjà commencé et devait durer grottesquement tard dans la nuit.

L'embouteillage grottesque n'eut lieu qu'une quinzaine de jours plus tard.

R0011664

R0011665

R0011667

R0011668

R0011669

R0011629

R0011635

R0011642

R0011646

R0011651

R0011605

R0011607

R0011609

R0011618

R0011619

R0011604

R0011589

R0011591

R0011596

R0011598

Posté par CHANCO à 00:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 avril 2014

Igue de Gabaudet 5 avril 2014 – Traversée réalisée :

Il nous est arrivé une chose que tous spéléo rêve au fond d'un trou, après des puits humides, des étroitures pénibles... c'est de ressortir directement et facilement en découvrant une nouvelle sortie.

Pour Gabaudet, j'ai une liste de noms de spéléos. Je raye ceux qui sont déjà venus et qui ne veulent plus revenir, ceux qui  refusent, et je contacte ceux qui ne sont jamais venus. Cette fois-ci c'est Philippe Gouygou et Jean Matthieu Daroman les deux volontaires.

Jean Louis et France Amiard prévenus la veille, acceptent de faire un repérage avec une nouvelle balise Arcana.

Après la mise en place du ventilateur car le trou est connu pour un taux élevé de CO2, j'équipe les puits avec derrière mes deux Coréziens qui se jettent des cailloux, se plaignent sans arrêt « que c'est gras, que c'est humide, que ça colle » et se moquent des Charentais qui ont un goût douteux pour la boue et les boyaux. Je file devant pour ne pas me faire influencer par un éventuel abandon et après les nombreux ponts argileux, les passages à plat ventre, le laminoir des boules (argileuses), les étroitures... nous sommes au fond 1h30 plus tard. Sans perdre de temps, nous grimpons en oppos dans la petite galerie à 45° jusqu'au boyau terminal de 50cm de large qui est 20m plus haut et nous posons la balise avec ¾ d'heure de retard.

Et ho surprise ! en plus du fort courant d'air qui souffle, je vois le jour à travers un minuscule espace entre les cailloux et la terre. Il y a même une araignée avec un gros vente au plafond. Je crie « les gars ça va passer, c'est sur on va ressortir par là aujourd'hui ». Grâce à un tir pour dégager un gros bloc et 3h de pénible désobstruction à tour de rôle, Philippe coupe une racine avec la perceuse et sort le premier au grand air et avec un beau soleil, au pied d'un alisier et d'un chêne.

Après quoi, Philippe motivé, improvise un cuissard en sangle et descend le puits d'entrée pour rechercher nos cuissards et déséquiper.

C’était génial !

 Mathieu.

 

Posté par votre Scribe à 21:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]


02 avril 2013

Escalade du lundi soir

Ah la grimpouille du lundi soir !

C'est le moment pour tous les membres du club de se retrouver de manière conviviale pour tenter de gravir de hauts sommets (ahah), discuter, monter au jumar ou... manger des cookies ! ;)

Le mieux dans l'histoire est que nous sommes de plus en plus nombreux ! Et il faut que cela continue et je dois dire que c'est en très bonne voie ! En même temps, nous sommes très gentils, sympathiques, drôles, performants (sans prétention aucune lol) ; forcément cela donne envie de revenir !

 

Ci-dessous de magnifiques illustrations de toutes ces personnes qui donnent le sourire et l'envie (ils en manquent bien sûr).

Et en vedette, Mesdames et Messieurs :

Photo 1 : Chanco, le trésorier, l'homme qui marchait sur l'eau (Jésusco).

Photo 4 : Romain, le président aux bras puissants (dit le Bébé).

Avec ces super-héros à la tête du club, tout le monde va encore plus vouloir venir !!! :)

 

On est pas bien au GSC??!!!

Moi la première :)

 

Et les milliers de remerciements vont à ceux qui se sont battus pour que l'accès à la salle d'escalade soit possible ! ;)

 

Maryne.

 

 

 

 

100_1061

100_1060

100_1083

100_1085

100_1062

100_1066

100_1067

Posté par votre Scribe à 00:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2013

Sortie initiation du 17 mars 2013 à Saint-Sol.

 

  • Participants : Thierry Marchand, Thierry Chanconie, Julien Stuck, Maryne Jamis.

 

Bon, on ne dira pas que j'étais un peu en retard (je persiste à dire que c'est la faute de Chanco qui m'a passé un savon la fois d'avant parce-que j'avais un quart d'heure d'avance !!!!!). Et on ne dira pas que je suis un peu longue à m'équiper (hé oh, je mets ça sur le dos du fait que je suis une nana, ça marche bien en général).

Première sortie spéléo pour le petit (grand?!) Julien ! Eh oui, il faut bien un début ! Ayant suivi un stage de perfectionnement il y a peu, c'est moi qui ai équipé sous l'oeil averti et attentif du Joker alias Thierry M. (il faut bien s'entraîner pour progresser !). J'ai essayé de faire ça au mieux pour le confort de Julien.

L'igue de Saint-Sol, connu du plus grand nombre, débute par une petite main-courante suivi d'un puits de 66m, pas mal pour une première sortie, n'est-ce pas Julien?!

Arrivée en bas, je constate un problème d'accus, ce qui est problématique dans une cavité où les volumes sont un peu importants ! Mais pas de panique, les super lampes du Joker et du Chanco arrivent pour me montrer le chemin (oui, avec la pratique, j'ai découvert la flémardise propre aux spéléos, je n'ai donc pas changé mes accus alors que j'en avais en rab dans mon mini-kit...). Descente en douceur sans apparentes difficultés pour Julien.

Départ du côté droit dans un premier temps vers la petite salle des sculptures ! Beaucoup de ferrailles datant de la guerre ! De jolis volumes, de belles concrétions. En chemin, nous avons croisé le fameux vélo ! Petit arrêt ravitaillement à la table des rois. Petit message laissé par d'autres spéléos : une déco de Noël « Joyeux Noël », youhou ! En bout de table, la place du chef pour Thierry M. Dégustation d'un très goûteux jambon de pays d'un producteur local... présent d'ailleurs ! Absorption d'un peu de liquide rafraîchissant et let's go, c'est reparti ! La salle des sculptures nous attend. J'avoue avoir été assez impressionnée par toutes ces traces de passage. De chouettes réalisations, très diverses, très drôles, empreintes des spéléos à travers le temps qui ont du y passer quelques heures pour certaines sculptures... Puis nous rebroussons chemin, nous perdons Chanco l'intrépide, nous le retrouvons, nous bifurquons de temps à autres pour aller voir ce qu'il se passe dans les galeries plus étroites, plus gazées aussi !!!!! Nous avons même joué à cache-cache, Thierry M et Julien, trouvez-nous ahah !

Retour au puits d'entrée, c'est de l'autre côté que ça se passe maintenant ! La progression est plus courte mais c'est quasiment toujours aussi grand. Une grande salle avec une immense colonne toute blanche, une grande cheminée au plafond qui laisse entrevoir un joli bout de galerie.

Puis, viens le moment de la remontée. Chanco en première place pour le test du nouveau Basic de PETZL et pour la surveillance de Julien, suivi par Julien donc pour qui la remontée a été un peu plus difficile que la descente, normal ! Viens ensuite Thierry M, puis moi qui ai déséquipé en me battant au desserrage des mousquetons tout mouillés ! Déséquipement de la tête de puits tout en douceur pour éviter un vol. Entre temps, Chanco et Julien étaient redescendus aux voitures pour se changer (il pleuvait). Tout le monde finit de se changer et ce fut l'heure de se désaltérer ! Les anciens nous font part d'anecdotes en plongée spéléo... très drôles au passage !!!!!

 

Une chouette sortie pour tout le monde, y'en a qui ont du bien dormir le soir et avoir quelques courbatures le matin ! Par contre, on est nuls, pas de photos, dommage, une prochaine fois !

 

TPST : Environ 5h30.

 

 

Maryne

Posté par votre Scribe à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2013

Re Gabaudet

Samedi 2 février

Nous sommes venus pour le we à une douzaine de Périgueux et d'Angoulême. Un petit tour à Gabaudet s'imposait avec l'espoir d'ouvrir une nouvelle entrée. Mais à l'entrée du trou, il y a eu un échange de mots entre Charentais... qui annonce un avenir pas sympatique. C'est donc deux seuls courageux Picsou et moi, qui nous sommes engagés. Au fond de l'amont, nous avons lancé quatre sorts dans le haut de la cheminée. Mais encore, malheureusement l'équipe prévue en surface n'était pas à son poste pour la jonction. Bilan : RAS. Au retour, Picsou a fait quelques photos. Sortie tardive, trempés, sous un froid glacial.

Mathieu Bergeron.

argile

Carotte

 

 

 

 

Posté par votre Scribe à 21:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

16 décembre 2012

Assemblé Générale du Groupe Spéléo Corrèze

Assemblée Générale le samedi 24 novembre 2012

L'assemblée générale 2012 s'est déroulée comme l'année précédente dans un gite lotois. Durant ce week-end nous avons pû nous retrouver afin de pratiquer notre passion dans les cavitées lotoise, le samedi avant l'AG puis le dimanche toute la journée.

Cette année, les membres du bureau ont changé, si vous souhaitez des informations, vous pouvez contacter les membres du Bureaux ci-dessous :

Président : RICHARD Romain 06-25-09-80-87

Secrétaire : BERGERON Mathieu 05-45-25-02-66

Trésorier : CHANCONIE Thierry  05-55-25-77-17

 

Romain R

Posté par votre Scribe à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 novembre 2012

GABAUDET

Champagne à Gabaudet le 10 novembre 2012

 

Aujourd'hui, plus de vingt ans après ma première descente à Gabaudet, nous attaquons le laminoir amont avec Marc Delluc, Damien Lafforgue, Olivier Huard et Mathieu Bergeron. Nous sommes convaincus qu'il existe une suite grâce au courant d'air qui s'y engage avec force, pulsé par la soufflerie que nous installons à l'entrée.

A la base des puits, nous avons la chance de trouver un shunt au passage argileux de 15m que nous devons passer à plat ventre dans le ruisseau. Olivier et Marc s'y collent pendant 1h et nous ouvrent une voie facile. Pendant ce temps avec Damien en quatre tirs nous élargissons 100m plus loin, une autre étroiture humide et boueuse. Nous nous retrouvons tous les quatre allongés dans le laminoir. Marc creuse devant avec son « bi-dents », impossible de le faire lâcher prise, Damien forme des grosses boules d'argile bien lourdes et collantes et Olivier les refoulent vers moi pour que je les empile sur le coté. Il nous a fallu trois heures de dur labeur puis le plafond s'est élevé d'un coup vers une belle galerie tant espérée. Spacieuse et magnifique, de 1,5 à 2m de large par 4m de hauteur, terreuse et sèche, colorée d'ocre et scintillante de gypse blanc. La joie de la découverte nous envahie mais nous prenons le temps de la savourer avec une petite barre de fruit et une gorgée d'eau avant de nous engager dans l'exploration. A un carrefour de diaclase, nous traversons avec précaution et admiration un massif de concrétions dont une extraordinaire « carotte » orange suspendue à une stalactite. Nous croisons plusieurs fois, des trous et nous entendons l'eau s'écouler en dessous. Nous stoppons devant une étroiture au ras du sol avec courant d'air, vite déblayée sur 1,5m. Un méandre cupulé et sinueux continue jusqu'à de hauts talus d'argile glissante et collante. Encore un carrefour de diaclase, un moment d'hésitations et nous nous faufilons à travers. La galerie ronde de 2m de haut remonte de 3m vers une salle. D'un côté une trémie bloque tout, au sol des coquilles de petits escargots gris nous interpelle et à droite une nouvelle étroiture sur 2m laisse entrevoir un espace noir. Rebelotte, malgré la fatigue nous dégageons ce passage. En bas, la galerie devient impénétrable par contre le courant d'air monte dans une cheminée de 20m de hauteur et de 50cm à 1m de large. Remontée en oppos facile, je me suis arrêté sur un trou de 10cm de large à travers duquel j'entendais le bruit du courant d'air. Une dizaine d'araignée, des feuilles d'érable, de la terre noire et des cailloux issus de gélifraction indiquent que nous sommes tout proche de la surface. Sur le moment j'ai cru que nous allions pouvoir sortir par là ! Fin de notre formidable aventure. Retour en déséquipant et sortie vers 22h, fourbus, boueux des pieds à la tête et heureux comme des fous. TPST : 10h.

 

Mathieu.

Posté par votre Scribe à 01:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]